Maison individuelle


Maison boulon

Ville
Année
1966
Maître d’ouvrage
Surface
Coût

Description

Après les premiers essais dès 1964 et la première maison construite en 1965, en 1966 Michel Pétuaud-Létang industrialise le procédé et crée une entreprise pour réaliser l’ossature primaire et éventuellement les finitions quand les acquéreurs, sur catalogue, n’ont pas les moyens ou le temps de monter ces produits fabriqués industriellement. Une maison est présentée à la foire d’exposition internationale de Bordeaux, montée par l’architecte, sa famille et son agence. Elle sert de pavillon témoin et permet d’enregistrer les critiques ou observations des visiteurs. Plus tard, l’entreprise Pinsan lancera une importante commercialisation et la maison, au début dénommée « BOULON » prendra un patronyme plus acceptable en y ajoutant le prénom Jean, qui fait passer l’appellation d’une impression trop technique à une dénomination personnalisée, plus humainement acceptable. Elle est composée de seulement six éléments pour la construction de la coque :

  1. fondation préfabriquée en acier galvanisé,
  2. élément structure poutres basses, poteaux, poutres hautes de même section en lamellé collé, fabriqué au mètre linéaire, donc très économique,
  3. lisse haute et lisse basse pour recevoir les remplissages vitrés ou pleins, qui sont glissés dans ces lisses,
  4. les éléments de remplissage pleins ou vitrés au choix,
  5. les bacs préfabriqués en résine pour l’étanchéité,
  6. les parquets et caillebottis

Les équipements intérieurs, cloisonnement, portes, électricité, sanitaires, chauffage, étaient laissés à la discrétion de l’acquéreur.Ce fut la première maison en kit intégralement constructible par une famille. Les pièces les plus lourdes pouvant être portées par deux personnes seulement et l’assemblage par cornières et boulons livrés en même temps étant très facile à mettre en œuvre.

C’est la seule maison dont les fondations étaient également livrées dans le kit. Ce modèle fut agréé par le Ministère de l’équipement en 1967 et était primable selon la réglementation de l’époque, qui permettait aux acquéreurs d’obtenir des subventions et des crédits à taux très bas.

Cette maison était extensible, démontable, reconstructible.

Photos

Share This