Maison individuelle


Maison Casalite

Ville
Année
1975
Maître d’ouvrage
Surface
Coût

description

Ce projet avait l’ambition de permettre aux pays en voie de développement de construire tous leurs équipements. Maisons écoles, dispensaires, services administratifs, ateliers…

Le principe de construction, inspiré de méthodes déjà développées, comprend des ossatures primaires en petites barres d’acier galvanisé et un grillage mixte composé de carton et de fil de fer également galvanisé. Les murs comprennent une face extérieure sur le grillage de laquelle sont projetés soit un ciment maigre associé à des adjuvents naturels à partir de cannes de mil ou à sucre ou divers, qui produisent une huile pauvre mais assurant une étanchéité au ciment projeté associé à la terre locale.

Ainsi, par leur couleur où domine celle du terrain naturel, ces constructions s’insèrent parfaitement dans les villages existants composés en général de « banco » de même matière. La face intérieure, qui n’est pas indispensable pour être abritée, peut être construite ultérieurement avec les mêmes matériaux, et être, selon les moyens de ses propriétaires, décorée librement.

Les toits ont une forme qui permet l’écoulement des eaux et ne reçoit pas d’étanchéité particulière car le ciment projeté associé à son liant issu des végétaux locaux est suffisamment étanche. Selon les formes et la destination, il pourrait bien sûr être apporté une étanchéité à l’asphalte ou autre.

Ces maisons n’avaient pas besoin de fondation. Une rigole de 20 cm de large et 30 cm de profondeur était réalisée pour le périmètre de la maison et les murs principaux. Les structures étaient fichées dans le sol sans difficulté, car très fines et pénétrantes à l’intérieur de cette rigole. Le mélange projeté étant toujours surabondant et une partie chutant naturellement, était ensuite étendu dans la rigole et servait de fondation.Ces structures forment une coque et donc résistent à tous les séismes. Elles sont réalisables en 48 heures pour une maison de 40 m2. Elles peuvent aussi être réalisées en plâtre dans les régions où ce matériau existe, tel que le sud du Maroc.

Ces maisons ont été réalisées en Afrique suite aux tremblements de terre ainsi qu’en Iran. Des études ont été menées avec la Banque Mondiale, l’USAID et un projet touristique.

photos

 

Share This